5 conseils pour les débutants du Poker

L’une des erreurs fréquentes que commettent les débutants du poker, c’est de brûler les étapes. Préparez-vous donc psychologiquement parce que les débuts seront souvent pénibles. Focalisez sur le long-terme, et ne vous laissez pas abattre par les coups durs du début. Enchaînez plusieurs milliers de mains pour pouvoir évaluer votre niveau de jeu.

Maîtriser les bases du poker

Le but est de rester dans une dynamique de perfection, ce qui permet en même temps d’observer les techniques des joueurs plus aguerris. Ce genre de conseil peut paraître comme cliché, mais en réalité, beaucoup de joueurs de poker ont tendance à brûler les étapes, croyant qu’on peut devenir pro du jour au lendemain.

Mais non, maitriser les règles du poker est un élément important pour ne pas laisser place au doute lors d’une partie au niveau relevé.

Bien gérer sa bankroll

Avoir une bonne bankroll est essentiel pour une raison toute simple. Il y a plusieurs variances au poker, c’est-à-dire que vos résultats vont beaucoup fluctuer sur le court-terme. Du coup, il est important d’avoir au moins 50 fois la mise que vous jouez régulièrement.

Si vous avez l’habitude de faire des tournois à 5 €, il vous faut 250 € de bankroll, au grand minimum ! Si vous jouez en cash game, plus particulièrement de la NL2 où c’est 2 € la cave, vous aurez besoin au moins de 50 caves, soit de 100 € – sachez au passage que les joueurs pros ont jusqu’à 100 ou 150 de la limite qu’ils jouent.

5 conseils pour les débutants du Poker

Ne pas se focaliser sur le court-terme

Ces derniers n’ont aucune valeur de vérité sur le poker. Sur quatre ou cinq sessions, cela ne vaut pas grand-chose – vous pouvez gagner ou perdre en fonction de la chance sur le court-terme. Par court-terme, on entend environ 10.000 mains jouées, ce qui représenterait environ 25 heures de poker.

En tout cas, ne soyez pas obnubilés des résultats obtenus sur 30, 40 ou même 50 heures de jeux. En fait, à partir de 100.000 mains, on commence à avoir un aperçu, mais il vaut toujours mieux attendre 200 voire 300.000 mains pour vraiment évaluer son niveau de jeu.

S’entourer de joueurs de poker motivés

Entourez-vous de joueurs qui ont envie d’apprendre, de comprendre, de progresser et comme vous, d’aller loin. Communiquez régulièrement avec ces joueurs, via Skype ou n’importe quelle plateforme de messagerie instantanée, du moment que vous pourrez échanger sur vos progrès. Rien de tel que la synergie de groupe pour surmonter les obstacles, analyser aussi les stratégies des joueurs pros que vous aurez la chance de rencontrer.

Par ailleurs, au poker, ce ne sont pas les coups durs qui manquent. Vous aurez besoin du soutien de vos potes pour les encaisser et remonter le rapidement possible la tête hors de l’eau.

Travailler son mental

Le poker est un jeu très difficile, qui met votre mental à rude épreuve. Vous allez tilter, vous serez frustré à plusieurs reprises. L’impatience et la colère peuvent vous amener à penser que vous êtes maudit parce que vous ne faites que perdre.

En fait, tous les joueurs de poker traversent ces moments de doute et de frustration. Il faut donc que vous restiez calme et motivé, travailleur et rigoureux – c’est d’ailleurs pour faire face à ces moments difficiles qu’il faut pouvoir compter sur de potes poker motivés.